Retrospective Lyncelia article #12: “Self-Mystery Girl”

Pour ce dernier article, je me devais de terminer cette retrospective sur nos dernières sorties. Tout d’abord je souhaite vous remercier pour votre soutien et d’avoir suivi cette retrospective chaque mois pour célébrer les 10 ans de Lyncelia.

Aujourd’hui, je vais parler des récents “Self-Mystery Girl” et “The Beauty of Doubt”.

Je commencerai avec “Self-Mystery Girl” qui est un titre que j’ai commencé à composer en novembre 2013 (à l’époque je travaillais sur la finalisation du titre “Unbound Pleasure”). Bizarrement, c’est à la basse que j’ai trouvé le lead principal du couplet. Je l’ai ensuite très vite transposé pour la guitare car c’etait une ligne mélodique qui se devait d’être mise en avant.

Le reste du titre suivi assez facilement et fut un des premiers titres post Forsaken Innocence à être composé et terminé en 2014. Ca me fait toujours bizarre de voir qu’il y a toujours quasiment un laps de temps de 3 ou 4 ans entre la composition et la publication, j’ai toujours de l’avance sur mes compos.

Pour ce titre je voulais revenir à mes sources coldwave, ce pourquoi j’ai opté pour un son clair Fenderien avec effet Flanger (pour plus de détail sur le son de ce titre, j’ai fait un article ici sur le sujet).

Pour le clip, j’avais en tête de faire un clip en noir et blanc, ce qui contrebalance avec les précédents clips qui était en couleurs. Comme ce titre à une ambiance assez new wave, on a choisi de porter chemise noire et cravate pour souligner ce détail. Bien sûr, l’apport d’Isabelle comme Model ajoute le coté féminin avec une touche sexy et sensuelle qui colle parfaitement à ce titre et aux thèmes de nos nouveaux morceaux. Après avoir abandonnée son espoir et son Innocence, Lyncelia assume maintenant toute sa sensualité et sa séduction.

 

Concernant maintenant “The Beauty of Doubt”, l’idée était de publier un titre complètement different de “Self-Mystery Girl”. Beaucoup plus sombre et mélancolique, “The Beauty of Doubt” développe un coté presque Doom aux influences de groupes comme My Dying Bride et Theatre of Tragedy que j’adore.

C’est un titre que j’ai composé en mai 2016, c’est à dire relativement récemment par rapport aux précédents. Ce fut un jour où j’ai ressenti grandement le manque de ma bien aimée. Une de mes peurs principale est d’être abandonné, j’ai donc développé ce thème du manque et du doute.

Pour le son, j’ai utilisé ma Gibson SG avec de l’overdrive pour avoir un son plus lourd sur ce tempo lent. Les voix féminines ont été rajoutées au dernier moment, bien après avoir enregistré les instruments et ma voix.

Je voulais quelque chose de fort pour le final de ce titre qui me prenait aux tripes. On a travaillé sur ces voix en deux sessions, la première nous servit à tester des idées et à les peaufiner et la deuxième fut la versions finale. Amélie à parfaitement su intégrer sa magnifique voix lyrique qui rajoute le coté tragique que je cherchais à obtenir et qui donne à ce morceau toute sa saveur.

La séance photo pour la video s’est faites durant l’été 2018, je voulais une image très sensuelle mais relativement mélancolique pour traduire le doute et le désespoir développé dans le texte. Encore une fois, Isabelle à réussi à retranscrire exactement ce que je voulais développer.

The Beauty of Doubt – New song available

Lyncelia The Beauty of Doubt Cover 2018

…When burning passion runs into your veins, with the beauty of doubt to awaken near the beloved one…

Digital Download on http://www.lyncelia.com/lyncelia-shop

“The Beauty of Doubt” enhanced a more tragic and dramatic side of our music with the add of intense female lyrical ending vocals from Amélie B.

This down tempo song reminds the darkest hours of The Cure, and also bands like My Dying Bride and Theatre of Tragedy with the brand that characterizes us.

Recorded, mixed and Mastered at Total Recording Studio (March – May 2018).
Female voice by Amélie B, additional whispered voice by Isabelle R.

pictures by Alexis B.
Model: Isabelle R.

Lyncelia 10 Years, article #11: “L’aventurier”

Lyncelia L'aventurier cover (2015)

Today for this 11th article we’re coming back 3 years ago in 2015 when I did the Indochine Cover with the very first Lyncelia video.

It’s been a while I wanted to make a video and more images with Lyncelia. This is with this cover that I realized my beginning in video making to develop the Lyncelia image.

So, why an Indochine cover? Band as much loved than hated, especially in the french gothic scene. You couldn’t make a Joy Division cover as the others?

Because Indochine is a band I loved (especially their darker period in the 2000’s), they also represents the 80’s New Wave years cause they were at the same time as The Cure or Depeche Mode. And also to cover a song known by all french people to a Goth and darker song.

I had the idea of this personal cover in 2014 after working on 5 covers of Indochine for a special show for the wedding of my sister who is a huge fan of this band.

I started to work on this cover on November 2014, I slowed down the tempo to make it darker and enhanced the synthesizers. I thought I could have some difficulties to rearrange but this cover were much easy to do, I had the good ideas at the good time (and this is not like that everyday…).

I needed extra time to adapt my voice to this song, it was not easy. It’s easy to sing but I’m not used to sing in french language.

Quickly I wanted to make a video for this cover. It was a source of discord between Claudia and me about the Lyncelia aesthetic that brought us to stop our collaboration few weeks later.

The making of this video is quite cheap, I did it with what I had: a little camrecorder on a tripod, few “cool daylight” lights (on the ground or mounted on clothes dryer), a black curtain before a wall and let’s go for the shoot.

The recording took 2 days. The first day for all the guitars, bass, synths, vocals footage. But by watching the rushes, my make up for the vocal parts was too intense so I decided to redo it the next day.

Remains the edition, not easy when you don’t know where you’re going. I must learn to use the multitrack and to synchronize all tracks to select only the more effective ones.

After this step I felt we missed a female presence. I get in touch with a neighbor and this is Miss Lison that you can see in the video. We took an afternoon to shot it in the street and in my house.

This sequence, even a little too long, gives an interesting dimension to the video. Such a pity I didn’t mind to put it all along the video to be more logical.

But this is from our mistakes that we learn and this very first video gives me the envy and the experience to make others and to always want to make it better than the previous.

Since that, I learned more on video making, lighting and edition. It’s always interesting to add an artistic practice to Lyncelia and to develop farther this project.

…To be continued…

Retrospective Lyncelia article #11: “L’aventurier”

Lyncelia L'aventurier cover (2015)

Aujourd’hui pour cet avant dernier article, on revient plus de 3 ans en arrière en 2015 au moment où j’ai fait la reprise d’Indochine “L’aventurier” avec la réalisation de mon tout premier clip.

Cela faisait plusieurs années que je voulais réaliser un clip et faire plus de visuels et d’images avec Lyncelia. C’est donc avec cette reprise que j’ai fait mes début dans la video pour développer plus profondément l’image de Lyncelia.

Alors pourquoi une reprise d’Indochine? groupe autant adoré que détesté surtout dans le milieu gothique. Tu ne pouvais pas reprendre du Joy Division comme tout le monde?

Parce qu’Indochine est un groupe que j’aime beaucoup (surtout leur période plus sombre des années 2000), qui représente également les années New Wave en France et qui fut les contemporains de The Cure et autre Dépêche Mode et aussi pour reprendre un titre connu de tous dans la chanson française et d’en faire un titre Dark et bien Gothique.

L’idée d’en faire une version personnelle est apparu en 2014 après avoir travaillé sur 5 reprises d’Indochine pour un concert spécial en aout 2014 pour le mariage de ma soeur qui est très fan d’Indochine.

J’ai commencé à travailler sur la version Lyncelia en novembre 2014, j’ai ralenti le tempo d’origine pour en faire un titre plus typé Goth et mis l’accent sur les synthétiseurs. Contrairement à ce que j’aurai pu croire, l’arrangement cette reprise c’est faites très rapidement et relativement facilement. J’avais les bonnes idées au bon moment (ce qui n’est pas le cas tout les jours…).

Il m’a fallu un peu de temps pour adapter mon chant à ce titre, ce ne fut pas une mince affaire. Ca reste un titre relativement simple à chanter mais l’usage du français dans mon chant ne m’est pas coutumier.

Très vite j’ai voulu réaliser un clip pour cette reprise. Ce qui fut une source de désaccord avec Claudia à propos de l’esthétique de Lyncelia qui nous amènera à la fin de notre collaboration quelques semaines plus tard.

La réalisation du clip fut assez rudimentaire, j’ai fait avec les moyens que j’avais à ce moment, un petit camescope sur un trépied, quelques éclairages “lumière du jour” installés de manière rudimentaire (au sol et d’autres suspendus sur un sèche linge), un rideau noir devant un mur et c’était partie pour le tournage du clip.

L’enregistrement c’est fait en 2 jours. la première journée pour tous les plans guitares, basse, synthés et chant. Mais en regardant les rushes, lors des prises de chants, mon maquillage était trop prononcé et j’ai donc décidé de refaire les prises chant le lendemain et le résultat correspond mieux à ce que je voulais.

Me restait plus qu’à faire le montage qui n’a pas été simple quand on ne sais pas trop où on vas. Il m’a fallu apprendre à utiliser le multipiste et à tout synchroniser pour ensuite sélectionner que les plans les plus efficaces.

Après cette étape de montage je trouvais que ca manquait d’une présence féminine. J’ai contacter une voisine qui a accepter de participer. C’est donc Mademoiselle Lison que l’on voit sur ce clip.

Cette séquence, qui est peut être un peu longue avec le recul, apporte tout de même une dimension interessante dans la narration du clip. Dommage que je n’ai pas penser à l’incorporer plus longuement dans la video ca aurait été plus logique et efficace.

Mais c’est de nos erreurs que l’on apprends et ce tout premier clip me donna l’envie et l’expérience d’en faire d’autres et de faire à chaque fois mieux que le précédent. Depuis je me suis beaucoup investi dans la video, l’éclairage et le montage. C’est toujours intéressant de pouvoir rajouter une pratique artistique de plus à Lyncelia et de developper le projet d’une autre approche.

…A suivre…

Anthology 2008 – 2018 Available

Lyncelia Anthology 2008-2018 Cover

Our “Anthology 2008 – 2018” is now available.

To thank all of you for your support during these 10 Years, this release will be on FREE Download on https://lyncelia.bandcamp.com/album/anthology-2008-2018

It’s our gift to thank you for your support. And for those who don’t know Lyncelia, it’s the perfect starting point to discover and share our music.

Track list:
1 – Persistence of Vision
2 – Assigna
3 – Diamonds
4 – Extincted
5 – Void of Glass
6 – Linxya
7 – Blondestar
8 – Unveiled Illusion
9 – Lovely Girl
10 – Phenixia
11 – Blind
12 – Unbound Pleasure
13 – Insight
14 – Lost (Anastasia)
15 – Forsaken Innocence
16 – Unveiled Illusion Maxi 45t (bonus track)

Lyncelia Anthology 2008-2018 Cover

Lyncelia 10 Years, article #10: “Lost – Anastasia”

Lyncelia "Forsaken Innocence" Cover (2016)

Today I will tell you the story behind the song “Lost – Anastasia”.

This is a song written in July 2013 that stayed without lyrics until an encounter that changed my life.

All began in February 2014 with a trip to Estonia.

One friend of mine wanted to see North Europe under the snow and she asked me to come with her. I accepted this proposal that allowed me to come out from my daily routine and discover another country, another culture. I didn’t thought it will change my life like that.

First of all, I was upset from the Tallinn atmosphere, we knew we were in the center of old East Russian Block. It should not be easy every day to live here, the revenues are low, cost too but not all. I felt a great melancholia coming from this town that upset me. I felt good and not stressed, the density is low and the streets feels empty for us that are used to overcrowded streets.

This is on the coming back that my life will change. To come back to Paris we must stop in Warsaw in Poland. Once we enter the plain, I saw the glance of a lovely girl with long blond hair. My heart thrilled in my chest, she was placed just at the side of my friend who gave me her ticket so I will be at the side of this beautiful mysterious blonde girl.

I didn’t know who I was, nor where I was and I didn’t dare to speak to her. I put my headphones on and listened to my Ipod, it was set on the demo song “Lost”.

This song in my ears and her subtle presence at my side made a beautiful alchemy. At last I dare to speak to her and to ask for a weird thing: to only know her name to have some inspiration for this song. It was weird but she accepted it and wrote on my notepad these few letters “Anastasia”.

Lost in the clouds with her over the skies, I started to write some lines, some descriptions and must of all what I felt during these few hours at her side. I know I will never see her again but I will never forget her. Her perfume, her visage, her glance, her presence will be carved in my memory and on this song.

At our arrival in Paris, I thank her for giving me some inspiration and I greet her for the last time, watching her leaving me for eternity.

Her life is in Poland, mine in France and during this furtive moment I had the impression to live an entire life and feel extreme intensive things. Platonic love in its purest expression.

 

Lost – Anastasia
Music and lyrics written by Alexis B

Unknown stranger girl – Enhanced blue eyed sea glance
Her subtle fragrance pierces my heart
______

Your youth still breathe your hope – Innocence run by dream
My free will entwined in your light blonde hair
I faint and could ever sink all my entire life
Into the blue ocean of your lovely eyes
______

Lost in the clouds with you over the skies – My blood runs cold
These last moments spent with you – Trying to hang your sweet escaping glance
______

My eyes are afar – But I could perceive you
Your presence, your intensive emotions
I must leave
______

Lost in the clouds with you over the skies
Where are you escaping? My dearest love
I will never see you once more
Let my love touch your sensitiveness
______

I see your heart glow – But I can’t love you
My life’s not here
I must leave
______

Your life awaits you so far from me
The stolen moment, crystallized
During this out of time
You had divined what I feel for you
The only one I loved
______

The only one I loved
______

Turning backward without remembering me
Disappearing afar – Just leaving your name

Anastasia

 

…To be continued…

Retrospective Lyncelia article #10: “Lost – Anastasia”

Lyncelia "Forsaken Innocence" Cover (2016)

Aujourd’hui je vais vous raconter l’histoire derrière le titre “Lost – Anastasia”.

C’est un titre que j’ai composé en juillet 2013 et qui est resté longtemps sans parole jusqu’à une rencontre qui changea ma vie.

Tout commença en février 2014 par un voyage en Estonie.

Une de mes amis de longue date avait l’envie de voir le nord de l’Europe sous la neige et me proposa de l’accompagner. J’accepta sa proposition qui me permit de sortir de mon quotidien et découvrir un autre pays, une autre culture. Je ne pensais pas que cela changerai ma vie à ce point.

D’abord, je fut touché par l’atmosphère qui se dégage de la capitale Tallinn, on sait tout de suite qu’on est en plein coeur de l’ancien bloc de l’Est effondré. Ce ne doit pas être simple tout les jours pour ces habitants, les salaires moyens sont bas, certes les prix aussi mais pas totalement. J’ai ressenti une grande mélancolie qui émanait de cette ville, ce qui m’a beaucoup bouleversé. Je m’y suis sentie bien et détendue, la densité de population est faible et les rue nous semble déserte à nous qui sommes habitué à être bousculé dans nos rues bondées.

C’est lors de notre retour que ma vie bascula. Pour revenir sur Paris, nous devons faire une escale à Varsovie en Pologne. Lors de l’embarquement, une fois dans l’avion je croise le regard d’une magnifique demoiselle, aux longs cheveux blonds. Mon coeur saute dans ma poitrine, elle était placée à coté de mon amie qui me céda sa place pour que je sois à coté de cette si belle jeune fille.

Je ne savais plus qui j’était, ni où j’était, et je n’osa pas la saluer. Je mis mes écouteurs pour écouter de la musique et mon ipod était caler sur la demo du titre “Lost”.

Ce titre dans mes oreilles et sa délicate présence à mes cotés procuraient une belle alchimie. Je pris mon courage à deux mains pour enfin lui adresser la parole et lui demander une chose incongrue: Uniquement son prénom pour me donner l’inspiration pour ce titre. Chose un peu bizarre mais qu’elle accepta et elle inscrit sur mon carnet ces quelques lettres “Anastasia”.

Perdue dans les nuages avec elle au dessus des cieux, Je commença donc à écrire quelques lignes, quelques descriptions et surtout ce que je ressentais durant ces quelques heures à coté d’elle. Je savais que je ne la reverrai jamais mais que je ne l’oublierai jamais. Son parfum, son visage, sa présence resteront gravé dans ma mémoire et maintenant dans ce titre.

A notre débarquement à Paris, je la remercia de m’avoir donné tout cette inspiration et je la salua pour la dernière fois, la regardant s’éloignée de moi pour l’éternité.

Sa vie est en Pologne, la mienne est en France et durant ce furtif moment j’ai eu l’impression d’avoir vécu une vie entière et ressenti des choses d’une extrême intensité. L’amour platonique dans son état le plus pur.

 

Lost – Anastasia
Music and lyrics written by Alexis B

Unknown stranger girl – Enhanced blue eyed sea glance
Her subtle fragrance pierces my heart
______

Your youth still breathe your hope – Innocence run by dream
My free will entwined in your light blonde hair
I faint and could ever sink all my entire life
Into the blue ocean of your lovely eyes
______

Lost in the clouds with you over the skies – My blood runs cold
These last moments spent with you – Trying to hang your sweet escaping glance
______

My eyes are afar – But I could perceive you
Your presence, your intensive emotions
I must leave
______

Lost in the clouds with you over the skies
Where are you escaping? My dearest love
I will never see you once more
Let my love touch your sensitiveness
______

I see your heart glow – But I can’t love you
My life’s not here
I must leave
______

Your life awaits you so far from me
The stolen moment, crystallized
During this out of time
You had divined what I feel for you
The only one I loved
______

The only one I loved
______

Turning backward without remembering me
Disappearing afar – Just leaving your name

Anastasia

 

…A suivre…

Lyncelia 10 Years, Article #9: Creation of Lyncelia

Lyncelia Logo 2008

Today I come back 10 years ago when I created Lyncelia on 1st September 2008 but I started to work on it few months before.

To say the truth, in 2004 I tried to form a coldwave band, I managed to find some musicians (a bassist, a drummer, a 2nd guitarist and a she-singer) but we hadn’t go through the first rehearsal. By the way we started from scratch, I had no songs to present or introduce to them, our influences weren’t clear. Some wanted to play Gothic-Rock or Deathrock, others Gothic-Metal and me Coldwave. It was promised to failure.

It was in 2007 that the envy of playing coldwave came back to the surface. After starting to play Synthesizers, I ended by writing 1 or 2 songs that comfort me in this idea and few months later I had the materials to start a new project (I had the songs “Over The Senses”, “Scorn”, “Extincted”, “Persistence of Vision”, “Clemency” and some others I didn’t keep).

At this time I was involved in a Metal band (precisely Death Metal) and Coldwave allowed me to express all I couldn’t express by Metal and the idea to create a side project seemed complementary.

At the start my sister Amélie should be the singer, but she was running out of time and she couldn’t be involved permanently in the project. So I decided to be the only singer, it was a huge challenge for me.

During my vacation in august 2008 in French Britain, I wrote a song that will change all: “Lyncelia”.

I found this name by watching a dvd where the word “Shroud” was pronounced, it means “Linceul” in French. The sounding was interesting but not the meaning, I was looking for a name with no particular meaning that could be a girl name and by mixing some girly names I came to Lyncelia.

It was quite a revelation and the start of this adventure.

I started writing lyrics to complete this song and I had a visual in my head of a blue rose, from a picture I made before. It was the starting point of Lyncelia and I created a myspace page to symbolizes this birth.

Lyncelia was born, I didn’t know where I was going to but I was very excited to develop this solo project.

When I think of it, my first idea was to realize one album, even a second and that’s all. I didn’t thought that 10 years later Lyncelia became a band, my principal project with whom I will realize 3 albums, more than 20 concerts, 4 videos and enough to make a 4th album.

I started to be pleasant by writing lyrics, songs became to sound good and take their shape but I had some difficulties with my voice that didn’t sound like I wanted.

I was frustrated to can’t manage to sing like I wanted (Death Metal leaves some aches lol) so I had to developed an alternative way to sing. I had to find a personal tune and flow. It was hard work that demanded me lots of strength and introspection but I wanted to achieve it.

Then few months later, by myspace, I received a proposal: A first concert in Paris. But it’s another story (to read HERE)

…To be continued…

Retrospective Lyncelia article #9: Création de Lyncelia

Lyncelia Logo 2008

Aujourd’hui je reviens 10 ans en arrière lorsque j’ai créé Lyncelia le 1er septembre 2008 mais cela faisait déjà plusieurs mois que je travaillais sur ce projet.

A vrai dire, en 2004 j’ai essayé de créer un projet Coldwave, j’avais même réussi à trouver des musiciens (un bassiste, un batteur, un deuxième guitariste et une chanteuse) mais ca n’a pas dépassé le stade de la 1ère répétition. D’un coté on partait de zéro, je n’avais aucune compos à présenter ni à proposer, nos influences n’étaient même pas claires. Certains voulaient faire du Gothic-Rock voire du Deathrock, D’autres du Gothic-Metal et moi de la ColdWave. C’était fermement voué à l’échec.

Ce ne fut qu’en 2007 que l’envie de réellement jouer de la Coldwave fit surface. Après m’être mis au Synthétiseur, je fini par composer 1 à 2 titres qui me conforta dans cette idée et au bout de plusieurs mois j’avais constitué de quoi commencer un nouveau projet (J’avais les titres “Over The Senses”, “Scorn”, “Extincted”, “Persistence of Vision”, “Clemency” et d’autres que je n’ai pas gardés).

A l’époque j’étais impliqué dans un groupe de Metal (Death Metal plus précisément) et la Coldwave me permettait d’exprimer ce que je pouvais difficilement exprimer par le Metal et l’idée de créer un projet parallèle me paraissait complémentaire.

Au départ ma soeur Amélie devait être la chanteuse unique, mais faute de temps elle n’a pas pu intégrer à plein temps ce projet. J’ai donc pris la décision de chanter moi-même, ce qui représentait un challenge énorme pour moi.

Durant le mois d’août 2008, lors de mes vacances en Bretagne, je composa un titre qui sera décisif: “Lyncelia”.

J’ai trouvé ce nom par hasard en regardant un dvd où fut prononcé le terme “Shroud” qui signifie Linceul en français. La sonorité me parlait mais pas la signification, je cherchais un titre sans signification particulière qui pourrait très bien être un nom féminin et en mélangeant plusieurs prénoms féminin j’en suis arrivé à Lyncelia.

Ce fut une révélation et le début de cette aventure.

Je me suis mis de suite à l’écriture d’un texte pour accompagner ce titre et j’avais en tête un visuel avec une rose bleu, issu d’un bouquet que j’avais pris en photos auparavant. Ce fut le point de départ de Lyncelia et je créa de suite une page Myspace pour symboliser cette naissance.

Lyncelia était né, je ne savais pas où j’allais mais j’étais excité de développer ce projet solo.

Quand j’y repense, mon idée de départ était uniquement de réaliser un album, voire un deuxième mais c’était tout. Je ne pensais pas que 10 ans après Lyncelia serait devenu un groupe et mon principal projet avec lequel je réaliserai 3 albums, une vingtaine de concerts, 4 clips et de quoi faire un 4ème album.

Je commençais à prendre goût à l’écriture des textes, et les chansons commençaient à prendre forme mais j’avais du mal avec ma voix qui ne me convenait pas.

J’étais frustré de ne pas réussir à chanter comme je le voulais (le Death Metal ça laisse des séquelles lol) alors il m’a fallu développer une façon de chanter un peu différente. J’ai dû trouver un ton et un phrasé qui me seraient personnel. Ce fut un travail de longue haleine qui me demanda beaucoup d’énergie et de remise en question mais je voulais y arriver.

Puis quelques mois plus tard, via myspace, je reçu une proposition: Un concert à Paris à la Cantada. Mais ceci est une autre histoire (à lire ICI)

…A suivre…

THANK YOU for these 10 Years!

10 Years anniversary

Today we celebrate the 10th Anniversary of Lyncelia.

Cause we can’t make it without you, we want to say a big THANK YOU to all of you for your support since 2008.

Thank you for making Lyncelia real and part of the Gothic scene, listened throughout the world. This Anniversary is yours!