Une décennie de Lyncelia

Retrospective Lyncelia, article #4: Premier concert

Lyncelia 31 March 2009 first concert

Pour ce 4e article, je vais revenir sur une étape importante dans la carrière de Lyncelia: le tout premier concert de ce projet donné le 31 mars 2009.

Ce fut le point de départ des concerts de Lyncelia et ca m’a prouvé que même en solo je pouvait performer sur scènes et prendre plaisir à jouer. Pour la premiere fois je jouait des morceaux que j’avais composé et écrit les textes que je chantait une voix différente et à l’opposé de mon précédents groupe et le tout avec un look différent et à part. L’expérience fut intense et ce fut avec un trac extreme que je monta sur scène ce soir là pour jouer les 6 titres qui étaient finalisé.

A ce moment là le son de batterie n’était pas le même (je n’avais pas encore ma TR505 qui servira pour les 3 albums) et il n’y avait pas encore les titres “Diamonds” ni “Persistence of Vision” (dont le texte n’était pas encore finalisé).

Ce jour là, j’avait emmener mon ampli et l’organisateur avait refusé que je l’utilise et m’avait branché directement sur la console. Le résultat fut finalement plus intéressant que prévu et depuis j’ai abandonner l’ampli et je n’utilise plus que le simulateur d’ampli de mon multi-effet. Ce qui fait que je peux jouer partout avec un son constant et cela facilite les temps de balance avant les concerts.

Pour revenir sur l’histoire, A ce moment là Lyncelia en était qu’a ses début et n’était qu’un projet solo parallèle à mon groupe principal de l’époque. mes morceaux avait commencé à buzzer sur myspace et je reçu une proposition du chanteur de Soul Disorder (qui était aussi un excellent projet solo de coldwave) qui cherchait un 2e groupe pour une soirée à la Cantada.

J’ai sauté sur l’occasion même si au depart je n’était pas sûr du résultat de jouer en solo. J’ai donc travailler mon son pour pouvoir assurer un concert et ce soir du mardi 31 mars 2009 j’ai donner mon tout premier concert avec Lyncelia. J’en garde un très bon souvenir car ce fut la première fois que je jouait live en solo et de plus avec un projet qui me tenait très à coeur.

Setlist:

  • Clemency
  • Lyncelia
  • Extincted
  • Over The Senses
  • Void of Glass
  • Lovelorn

…A suivre…

Retrospective Lyncelia, article #3: “Assigned, for Disillusion”

Pour ce troisième article de retrospective, j’ai choisi de revenir sur le 2e album “Assigned, for Disillusion” sorti il y a tout juste 5 ans le 11 mars 2013.

Cet album comporte des titres que j’ai toujours plaisir à joué et dont certains que je joue encore régulièrement en concert (“Linxya”, “Unveiled Illusion”, “Blondestar”…).

Ce fut une étape importante pour Lyncelia car cet album marqua le fait qu’on était pas que le groupe d’un seul album et qu’on avait les capacités pour continuer et donner un successeur à “Lovelorn”. Ce fut aussi une évolution sur le son par l’apport de l’interprétation de Claudia à la basse et sur l’émancipation de ma voix. Ce disque nous amena la reconnaissance et le respect du public gothique français et international. Lyncelia était bien là pour continuer et durer.

Lyncelia "Assigned for Disillusion" Cover (2013)

Je reviens maintenant sur la conception de cet album qui fut engendré dans des conditions particulièrement douloureuse car il fut composé et enregistré dans une période où j’allais mal dans ma vie personnelle. Je traversais une grande période de désillusion et tout me paraissais perdu, je me sentais vide.

De la mélancolie de “Lovelorn” j’en était arrivé au désespoir. J’ai mis dans cet album tout ce que j’avais à ce moment, j’ai été au bout des choses jusqu’à en perdre l’inspiration, l’envie et la volonté. J’y ai laissé beaucoup de moi-même et ce fut une catharsis qui cristallisa tout mon mal-être et me permis de l’exprimer et de le sortir de mon subconscient.

Une fois “Assigned” terminé et pressé, j’ai ressenti un grand soulagement comme si tout mon désarroi était enfin exorcisé. Ce disque représentait plusieurs année de souffrance que j’acceptais et que je laissais derrière moi. Je me suis senti enfin léger et j’ai pu retrouver l’inspiration pour ensuite composer “Forsaken Innocence”.

Je ne peut pas terminer cet article sans parler de l’artwork du digipak réalisé par Sandra (qui nous as malheureusement quittée après une longue maladie). Elle nous a fait un artwork magnifique qui traduit parfaitement le thème de l’album. D’ailleurs lorsqu’elle m’a envoyée la version quasiment terminée (je me rappelle avoir ouvert ce mail un matin juste avant de travailler), j’ai été littéralement soufflé par le résultat qui était d’une magnificence époustouflante.

Cette jeune fille si douce dont le regard est perdu dans le désarroi et la désillusion… Encore maintenant j’en ai des frissons et j’ai toujours autant de plaisir à la contempler.

…à suivre…

Retrospective Lyncelia, article #2: “Lovelorn”

En ce mois de Février pour ce deuxième article de cette retrospective concernant Lyncelia, j’ai choisi de mettre en lumière le titre “Lovelorn” issu du premier album.

…My Beloved, Lost Forever…

Ce titre est basé sur le mythe d’Orphée qui après avoir perdu sa bien-aimée Eurydice va braver l’inconnu et la mort pour la retrouver. Une fois cette quête accomplie il devait la guider jusqu’à la sortie du royaume des ombres sans se retourner. En proie au doute, il se retourna, il vu que sa bien-aimée était bien derrière lui mais celle-ci lui est désormais enlevée et il perdu son amour pour une seconde fois et pour l’éternité.

Le texte est un des premiers que j’ai écrit pour Lyncelia et pose les bases de mon écritures, à savoir des phrases par moment indépendantes, très imagées et ancrées dans la description de sensations qui forment un ensemble homogène qui met en lumière des idées et des phrases fortes. Le thème est également un de mes thèmes favoris à savoir la recherche de l’amour perdu.

Cette chanson (écrite en juillet 2008) est un peu spéciale et “à part” dans l’ensemble de la discographie de Lyncelia, c’est un titre qui ne présente aucune parties de guitares, tout à été joué à la basse. Bien sûr on retrouve les deux parties distinctes et complémentaires qui restent ma marque de fabrique avec une partie rythmique et une partie mélodique. La batterie présente des sons de type TR909 avec beaucoup de reverb et un effet flanger sur celle-ci pour avoir une sonorité dans le style du titre “Faith” de The Cure qui constituait, à l’époque, une influence essentielle dans la conception du son Lyncelia.

…à suivre…

 

Une décennie de Lyncelia

Cette année 2018 célèbre les 10 ans de Lyncelia.

Pour célébrer cette décennie de musique, de passion et de partage avec vous, j’ouvre une nouvelle catégorie d’articles où je vous raconterai des moments importants, des chansons, photos, videos ou autres, qui ont fait l’histoire et la vie de Lyncelia et permis à ce projet d’aller plus loin.

En septembre, je publierai une compilation en forme de best-of des 3 albums agrémentée de reprises, de démos ou autres venant de mes archives personnelles.

Donc, j’ouvre cette célébration avec le titre “Assigna” de l’album “Lovelorn” (2010).

Cette chanson fait partie des titres que j’ai composés juste avant de créer Lyncelia. “Assigna” m’a permis de trouver le “style Lyncelia” et de me rendre compte que la ColdWave et la musique Gothique faisait partie de moi.

Cette chanson m’a aussi permis de savoir que Lyncelia n’est pas que de la musique mais un moyen d’exprimer ce que je ressent au plus profond de moi et que c’est aussi une sorte de développement spirituel et personnel qui jalonne ma vie et me donne de l’énergie pour aller de l’avant chaque jour.