Retrospective Lyncelia, article #5: Concert au Buzz de Belleville

Lyncelia Le Buzz 2016 picture by Lea G

Pour ce nouvel article je vais revenir sur un moment particulier de Lyncelia qui fut le concert du 29 Avril 2016 au Buzz de Belleville (Paris – FR) avec les amis de Trouble Fait’ et l’excellent groupe italiens Der Himmel Uber Berlin.

Ce fut une date importante car ce fut mon retour sur scènes (les précédents concerts dataient de 2014), en mode line-up solo, avec une nouvelle guitare, une nouvelle configuration sonore, de nouvelles pédales d’effets et avec de nouveaux titres à jouer issu de Forsaken Innocence qui s’apprêtait à sortir. Tout était différent.

Je ne vous cache pas que ce jour là j’avais un trac immense. L’angoisse de monter sur scènes, seul avec ma guitare, comme si c’était mon tout premier concert et avec des titres que personnes n’avait entendu. L’excitation était à son comble car je ne demandais qu’à m’extérioriser sur scène pour concrétiser des mois et des mois de travail en amont sur le son tout les mardi en répétition pour que ce concert soit une réussite avec un son digne de ce nom et que je ne sois pas ridicule au vu des autres groupes qui m’avaient accordé leur confiance pour ce concert.

Pas simple non plus d’ouvrir le concert et de donner le ton pour cette soirée.  Lyncelia prenait forme dans une nouvelle incarnation. Les lumières s’éteignent, j’était enfin sur scène face aux regards de tout ces gens rivés sur moi. J’avais travaillé d’arrache-pieds pour y arriver et j’y etait enfin.

Lyncelia Le Buzz 2016 picture by Trouble Fait

Je lance l’intro, les synthétiseurs rugissent et font monter la tension. Les premières notes de “Blind” retentissent enfin, ma guitare m’enveloppe de ses sons, ma voix s’empare du micro et résonne dans toute la salle. La batterie, précise, froide et mécanique charpente le son de sa puissance percussive. Je devient enfin moi, ma vie ce joue ce soir, je suis Lyncelia. Le refrain porte ma voix à extérioriser toute ce trac accumulé. La pression redescend quelques secondes, “Unbound Pleasure” démarre, je présente le titre et son thème qui parle d’une jeune fille prête à s’abandoner et à devenir la fille qu’elle n’a jamais été. Le tempo s’emballe, la saturation de ma guitare rugit de manière dynamique, une tension sexuelle s’installe avec le refrain pour atteindre son paroxysme traduit par les voix féminines… Le concert suit son court, sans accrochage, les titres “Lost – Anastasia”, “Sapphic Tears” déroule la setlist, la reprise de L’aventurier d’Indochine que je chantait pour la première fois à abasourdi toute l’assistance pour finir sur le classique “Diamonds”. Les lumières se rallument, le concert est terminé.

Lyncelia Le Buzz 2016 picture by Lea G

Ce fut un grand bonheur de partager et de communier avec le public. J’y ai mis toute mon énergie, il faut toujours donner plus, et encore plus lorsqu’on est en solo avec personne autour de nous pour faire le show.

Cette expérience fut très intense et m’a redonner confiance en moi (moi qui doute en permanence). J’était capable d’assurer un show, de jouer dans toute circonstance et dans toute configuration scénique. Cela m’a conforter dans le fait que j’aime être sur scène et que c’est l’aboutissement de Lyncelia.

…A suivre…

Studio Report: Female voices – March 2018

Lyncelia Studio recording female Voices

22, 29th March 2018 :

Here is the last post of this studio report, we have already record all tracks and we’re now on the arrangements with the additional female voice.

Isabelle started with some arrangements for “Beloved”. It was very hard for her cause she’s not used of studio recording. The vocal track isn’t easy, it demands precision on the pitch and on the rhythm. After numerous takes we’ve come to what we wanted: Fragility and emotions. I can say that it add the perfect sense I wanted for this song and a new romantic dimension to it.

We tried to do some vocals on the songs “The Beauty of Doubt”, we find the good arrangements but too difficult for Isabelle’s voice so we call Amélie (who already sung on previous albums) that represents the logical and perfect choice for this song.

The pitch of this first vocal track is very high and I needed Amélie’s voice technique to reach what I want. It was not easy cause she didn’t know the song nor the score, it gets some time for Amélie to learn and fine it for a better result.

Lyncelia Studio recording female Voices

04th April 2018 :

Amélie came back to end the second vocal track. It’s easy for her after a day of rest, we need few takes to remind the part and it come very easy.

As I said, the choice of Amélie was the perfect choice, she add the perfect tragistic feel to this song and add a more lyrical dimension to this song. It was the emotion I wanted to enhance and enlightened for this final.

Now all the recordings are over. I could start the mix.

Many thanks to Isa and Amélie for giving me their precious time and their so lovely voice to my music. I love you!

And last but not least, thank you all to read this studio report and follow this important step for Lyncelia. I can say that these songs will be strong, hopefully the best I had written and the sound will be huge and better than ever.

 

…The End…

Lyncelia 10 Years, article #4: First concert

Lyncelia 31 March 2009 first concert

For this 4th article, I’m coming back on an important step for Lyncelia: The very first concert of this project on 31st March 2009.

It was the starting point of the Lyncelia concerts and it proves me that even il I’m alone I could perform on stage and take pleasure to play. For the first time I played songs with lyrics I had written that I sung with a different voice from my principle band at this time. The experience was intense and it was with a huge apprehension that I step on the stage this night to play the 6 songs that were finalised.

At this time, the drum sound was not the same (I haven’t the TR505 for the 3 albums) and there were not “Diamonds” nor “Persistence of Vision” (the text wasn’t finished).

This day, I took my amplifier but the producer of the show refused that I use it, he plugged me in the mixing desk and from this day I abandon the amp and use only the amp simulator of my multi-effects. With this I could play everywhere with the same sound and it makes easy the soundchecks before the shows.

 

For the history, at this time Lyncelia was at the beginning and was just a solo side-project from my principle band. My songs had started to buzz on myspace and I received a message from the singer of Soul Disorder (that was a great coldwave solo band) who was searching for a 2nd band to play à La Cantada (Paris – fr).

I accepted the deal even if I wasn’t sure of the result to play alone. I work my sound to be able to play a show and this night on 31st March 2009 I play my very first Lyncelia show. I had great memories cause it was the very first time I played solo with a project I have in my heart.

 

Setlist:

  • Clemency
  • Lyncelia
  • Extincted
  • Over The Senses
  • Void of Glass
  • Lovelorn

…To be continued…

Retrospective Lyncelia, article #4: Premier concert

Lyncelia 31 March 2009 first concert

Pour ce 4e article, je vais revenir sur une étape importante dans la carrière de Lyncelia: le tout premier concert de ce projet donné le 31 mars 2009.

Ce fut le point de départ des concerts de Lyncelia et ca m’a prouvé que même en solo je pouvait performer sur scènes et prendre plaisir à jouer. Pour la premiere fois je jouait des morceaux que j’avais composé et écrit les textes que je chantait une voix différente et à l’opposé de mon précédents groupe et le tout avec un look différent et à part. L’expérience fut intense et ce fut avec un trac extreme que je monta sur scène ce soir là pour jouer les 6 titres qui étaient finalisé.

A ce moment là le son de batterie n’était pas le même (je n’avais pas encore ma TR505 qui servira pour les 3 albums) et il n’y avait pas encore les titres “Diamonds” ni “Persistence of Vision” (dont le texte n’était pas encore finalisé).

Ce jour là, j’avait emmener mon ampli et l’organisateur avait refusé que je l’utilise et m’avait branché directement sur la console. Le résultat fut finalement plus intéressant que prévu et depuis j’ai abandonner l’ampli et je n’utilise plus que le simulateur d’ampli de mon multi-effet. Ce qui fait que je peux jouer partout avec un son constant et cela facilite les temps de balance avant les concerts.

Pour revenir sur l’histoire, A ce moment là Lyncelia en était qu’a ses début et n’était qu’un projet solo parallèle à mon groupe principal de l’époque. mes morceaux avait commencé à buzzer sur myspace et je reçu une proposition du chanteur de Soul Disorder (qui était aussi un excellent projet solo de coldwave) qui cherchait un 2e groupe pour une soirée à la Cantada.

J’ai sauté sur l’occasion même si au depart je n’était pas sûr du résultat de jouer en solo. J’ai donc travailler mon son pour pouvoir assurer un concert et ce soir du mardi 31 mars 2009 j’ai donner mon tout premier concert avec Lyncelia. J’en garde un très bon souvenir car ce fut la première fois que je jouait live en solo et de plus avec un projet qui me tenait très à coeur.

Setlist:

  • Clemency
  • Lyncelia
  • Extincted
  • Over The Senses
  • Void of Glass
  • Lovelorn

…A suivre…

Studio Report: Vocals – March 2018

Lyncelia recording sessions, vocals march 2018

16, 18, 19 March 2018 :

Time to record the vocals, it won’t be easy cause I didn’t really rehearse the songs with the lyrics. I must be creative. During the weekly rehearsals of last months, we worked with Yann on older songs to get together and I had to let new songs off.

Lyncelia recording sessions, vocals march 2018

I start by the song “Beloved”, it’s the song I master the most. No problem with it, then “Self Mystery Girl” passed through without difficulties. I thought it will be harder.

For “Lustful Feelings” I had big apprehension cause it’s a strong title I mustn’t fail. I need some work to make it sound like I wanted.

More complicated with the song “The Beauty of Doubt”, I never sing it with the text. I had some ideas I should finalize on the run et it sounds pretty good without too much difficulties.

In the majority, the recording of the voice were good, I thought I will get some difficulties cause I didn’t really work the vocals. I think I will add some female voices to add some dynamics and more dimension to the songs.

…To be continued…

 

Breaking news: New guitar player

Lyncelia Line up March 2018

Great news for Lyncelia, we welcome the arrival of Yann on second guitar.

It’s the first time in 10 years there is 2 guitar players in Lyncelia and it’s very pleasureable. Here is a short video where I introduce you our new guitar player.

So welcome Yann in Lyncelia!

– Alexis –

Lyncelia – Introducing new guitar player

This is the first great news of this year I announce you.Please welcome Yann, our new guitar player! :-)#Lyncelia #2018

Publiée par Lyncelia sur vendredi 30 mars 2018

Lyncelia Logo 2018

Lyncelia Logo 2018

New lyncelia logo 2018.

It takes the form of our very first logo in a new shape and color to remind that we’re here since 2008 and open a new era for us with new songs to be released soon.

Lyncelia Logo 2018

New photos online

Lyncelia March 2018

New photos are online in our Gallery page. Click here to see the gallery Lyncelia 2018.

It’s been a while we wanted to do some pictures cause the last was in 2016 for the Forsaken Innocence cover photoshoot. We made a photoshoot on 10th March 2018 and here is some preview of this photoshoot.

Pictures taken by Isabelle R.

Lyncelia March 2018

 

Lyncelia March 2018

Lyncelia March 2018

Lyncelia 10 Years, article #3: “Assigned, for Disillusion” album

For this third retrospective post, I choose to talk about the 2nd album “Assigned, for Disillusion” realeased just 5 years ago on 11th March 2013.

This album contains songs I still have pleasure to play, some are still in my concert setlist (“Linxya”, “Unveiled Illusion”, “Blondestar”…).

It was an important step for Lyncelia cause this album marked the fact that we are not a band of one album et that we had the capacities to keep en and give a successor to “Lovelorn”. It was an evolution on the sound by the add of Claudia on bass, and a big evolution on my voice. This disc brought to us respect of Gothic people in France and worldwide. Lyncelia was built to last.

 

Lyncelia "Assigned for Disillusion" Cover (2013)

I’m coming back on the making of this album that was spawned in painful conditions, it was written and recorded in a bad and black period of my life. I was going through a great period of doubt and disillusion, all seemed lost, I was empty and dryed out.

From the melancholy of “Lovelorn” I came to despair. I put all I had at this moment, I came to the end of things until I lost inspiration, envy and will. I let many things of me and it was a catharsis that crystallized all my sickness and allow me to express it from my subconscient.

Once “Assigned” was finished and realeased, I feel much better like all my sickness was exorcised. This disc represented many years of pain and suffering I accepted and I let it behind me. I was lighter and I could find inspiration to write “Forsaken Innocence”.

I couldn’t finish this post without talking about the artwork made by Sandra (she left us after a long sickness). She made a great artwork traducting with perfection the topics and the ambiance of the album. When she send me the almost finished version (I remember to open this mail a morning just before to work), I was blown away by the results of her hard work.

This so sweet young girl with a glance lost in disarray and despair… Still today I thrill and I have much pleasure to look at it.

…to be continued…

 

Retrospective Lyncelia, article #3: “Assigned, for Disillusion”

Pour ce troisième article de retrospective, j’ai choisi de revenir sur le 2e album “Assigned, for Disillusion” sorti il y a tout juste 5 ans le 11 mars 2013.

Cet album comporte des titres que j’ai toujours plaisir à joué et dont certains que je joue encore régulièrement en concert (“Linxya”, “Unveiled Illusion”, “Blondestar”…).

Ce fut une étape importante pour Lyncelia car cet album marqua le fait qu’on était pas que le groupe d’un seul album et qu’on avait les capacités pour continuer et donner un successeur à “Lovelorn”. Ce fut aussi une évolution sur le son par l’apport de l’interprétation de Claudia à la basse et sur l’émancipation de ma voix. Ce disque nous amena la reconnaissance et le respect du public gothique français et international. Lyncelia était bien là pour continuer et durer.

Lyncelia "Assigned for Disillusion" Cover (2013)

Je reviens maintenant sur la conception de cet album qui fut engendré dans des conditions particulièrement douloureuse car il fut composé et enregistré dans une période où j’allais mal dans ma vie personnelle. Je traversais une grande période de désillusion et tout me paraissais perdu, je me sentais vide.

De la mélancolie de “Lovelorn” j’en était arrivé au désespoir. J’ai mis dans cet album tout ce que j’avais à ce moment, j’ai été au bout des choses jusqu’à en perdre l’inspiration, l’envie et la volonté. J’y ai laissé beaucoup de moi-même et ce fut une catharsis qui cristallisa tout mon mal-être et me permis de l’exprimer et de le sortir de mon subconscient.

Une fois “Assigned” terminé et pressé, j’ai ressenti un grand soulagement comme si tout mon désarroi était enfin exorcisé. Ce disque représentait plusieurs année de souffrance que j’acceptais et que je laissais derrière moi. Je me suis senti enfin léger et j’ai pu retrouver l’inspiration pour ensuite composer “Forsaken Innocence”.

Je ne peut pas terminer cet article sans parler de l’artwork du digipak réalisé par Sandra (qui nous as malheureusement quittée après une longue maladie). Elle nous a fait un artwork magnifique qui traduit parfaitement le thème de l’album. D’ailleurs lorsqu’elle m’a envoyée la version quasiment terminée (je me rappelle avoir ouvert ce mail un matin juste avant de travailler), j’ai été littéralement soufflé par le résultat qui était d’une magnificence époustouflante.

Cette jeune fille si douce dont le regard est perdu dans le désarroi et la désillusion… Encore maintenant j’en ai des frissons et j’ai toujours autant de plaisir à la contempler.

…à suivre…